alimenter les coeurs d'une aiguille triple

Je viens de me résoudre à remplacer 2 des aiguilles de mon réseau par une aiguille triple. L'avantage est un gain de place évident, ce qui me permet d'allonger les 2 voies de garage concernées.

Les 2 aiguilles remplacées étant des Roco code 100, j'ai réussi à trouver une aiguille triple d'occasion du même type dont l'installation mécanique ne pose pas de problème particulier.

En revanche, je m'aperçois qu'il n'existe peu ou pas d'informations au sujet du câblage de la commutation des pointes de cœur par les moteurs de commande des lames.

Toutes les aiguilles triples sont prévues pour être manœuvrées par 2 moteurs séparés, les pointes de cœur étant au nombre de 3, on s'aperçoit tout de suite que leur commutation par les seuls contacts 1RT disponibles sur la plupart des moteurs ne permet pas l'alimentation des 3 cœurs dans tous les cas de figure.
Si, par chance, les moteurs utilisés comportent chacun 2 contacts 1RT ou 2RT, le problème est plus facile à régler en fonction du schéma suivant :

aiguille triple au repos


Dans le cas contraire, il va falloir utiliser 2 petits relais 2RT dont l'alimentation des bobines sera commandée par les contacts 1RT des moteurs.

Il est évidemment possible de ne s'occuper que des cœurs C1 et C2 en laissant le cœur C3 sans potentiel, mais cette solution, par ailleurs peu élégante, laissera une zone électriquement neutre avec tous les risques de plantage des trains à faible vitesse dans les 2 positions déviées.

J'ai prévu d'alimenter les 3 pointes de cœur et le cahier des charges peut se résumer ainsi : En position directe (non déviée), les cœurs gauche (C1) et droit (C2) doivent être alimentés respectivement au potentiel de la file de rail concernée (J et K). Le potentiel appliqué sur le cœur central est quant à lui indifférent puisque dans cette position, il n'y aura jamais aucun essieu à alimenter.

En position déviée à droite, les cœurs C2 et C3 doivent recevoir potentiel de la file de rail K, (potentiel sur C1 sans importance puisque pas utilisé).

En position déviée à gauche, les cœurs C3 et C1 doivent recevoir le potentiel de la file de rail J (le potentiel sur C2 est sans importance).

Un schéma plus simple aurait pu être réalisé, mais il faut prendre une précaution particulière avec ce genre d'aiguille.

En effet, on obtient 3 positions alors qu'en théorie, les 2 moteurs ayant chacun 2 positions, c'est 4 positions qui pourraient être obtenues. Or il se trouve que la position 4 est mécaniquement aussi impossible qu'inutile et même dangereuse !
De ce fait, pour éliminer les risques de courts circuits qui ne manqueraient pas de se produire si cette position était accidentellement enclenchée (contacts 1, 2 , 3 et 4 au travail) il faut absolument protéger le matériel et le fonctionnement du réseau. C'est la raison pour laquelle le schéma de polarisation du cœur C3 est un peu plus complexe.

Pour la position directe, le fonctionnement est donc le suivant :
Les contacts 1, 2 et 3, 4 sont au repos, C1 et C2 sont alimentés respectivement au potentiel J et K, C3 quant à lui est au potentiel J, ce qui n'a aucune importance.

aiguille triple en direct


Pour la position déviée à gauche, le fonctionnement est alors le suivant :
Les contacts 3, 4 sont au travail et 1, 2 au repos, C1 et C3 sont au potentiel J, (le potentiel J présent sur C2 est sans importance, puisque non utilisé).

aiguille triple à gauche

Pour la position déviée à droite, le fonctionnement devient le suivant :
Les contacts 1, 2 sont au travail et 3, 4 au repos, C2 et C3 sont au potentiel K, (le potentiel K présent sur C1 est sans importance puisque non utilisé).

aiguille triple à droite


Naturellement, ce montage fonctionne aussi bien en courant continu qu'en DCC.

Le fonctionnement obtenu est sans faille et permet de plus en DCC, la commande par un logiciel de pilotage de réseau comme Win Digipet par exemple, avec quelques restrictions spécifiques à la gestion des aiguilles triples.

aiguille triple en focntionnement


Comme indiqué plus haut, j'ai donc recours à 2 mini relais 2RT dont l'alimentation des bobines est assurée par la fermeture du contact travail des moteurs (non représentés ici).

Ces deux relais ainsi que leur alimentation et tous les connecteurs sont regroupés sur un petit circuit imprimé qui prendra place sous le réseau à proximité des moteurs d'aiguilles.

aiguille triple schema d'implantation

L'alimentation du module à relais peut être prise sans problème sur courant DCC puisque celui-ci est équipé d'un ensemble redresseur-filtrage-régulateur. Dans ce cas, la polarité des entrées J et K à appliquer aux bornes du redresseur est indifférente. Néanmoins, ne pas perdre de vue que si l'alimentation se fait par le DCC, sa consommation, bien que très faible, est très largement suffisante pour provoquer une détection si elle est prélevée sur une zone sous contrôle S88 par exemple. Il est donc indispensable de connecter l'alimentation du module à relais en amont des modules de détection, ou sur une source auxiliaire alternative ou continue de 12 à 20 volts.

Les modélistes intéressés par cette petite adaptation et par le typon du circuit imprimé, ou le circuit imprimé proprement dit, peuvent me contacter par l'intermédiaire du site.

©CFN - texte et schémas Jean-Marie GILLES


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide ! [Valid RSS]    Copyright 2007-2017 © CFN - 44 rue des jardiniers - 54000 NANCY.