Volmerange-Les-Mines : le réseau ferroviaire luxembourgeois rejoint la France


Le 10 avril 2001, Monsieur Henri Grethen, ministre des Transports Luxembourgeois, et Monsieur Gérard Longuet, président de la Région lorraine, signaient un protocole pour l'amélioration et le développement des transports en commun dans la région transfrontalière entre la France et le Grand-Duché de Luxembourg.

En réalisant le prolongement du chemin de fer entre Dudelange-Usines et Volmerange, la France et le Luxembourg établissent une liaison ferroviaire supplémentaire entre leurs deux pays. Ce tronçon - si petit soit-il - constitue pourtant un maillon supplémentaire des raccordements ferroviaires entre la France et le Luxembourg tout en créant un nouveau lien de communication important dans la Grande Région.

La remise en service de la ligne Esch-sur-Alzette - Audun-le-Tiche en 1992 et la réouverture de la halte ferroviaire de Hettange-Grande le 29 janvier 2000 constituent des précédents concrets de notre volonté commune d'améliorer les communications transfrontalières, de rapprocher Lorrains et Luxembourgeois, de construire en commun notre avenir, d'ignorer la frontière dans la vie quotidienne.

Par le 1er protocole de coopération du 10 avril 2001, le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et le Conseil régional de Lorraine ont souhaité donner un nouvel élan au développement des transports en commun au profit des travailleurs transfrontaliers.Nous voulons mettre en place les conditions pour une mobilité durable dans l'ensemble de la Grande Région pour pouvoir également encore demain et après-demain maîtriser les flux des navetteurs. C'est pourquoi il tient à cour des partenaires luxembourgeois, français et lorrains de développer les transports en commun par rail et par route afin d'offrir à bon marché à tous ceux qui doivent se déplacer tous les jours pour leur travail, une alternative de qualité à la voiture particulière.

Nous sommes conscients qu'aux heures de pointe la capacité de certains trains s'avère usuellement insuffisante, et que les retards sont trop fréquents. Mais nous savons aussi que les CFL et la SNCF travaillent activement aux remèdes, de sorte que la situation s'améliorera graduellement dès la mise en service échelonnée des 12 nouvelles automotrices à 2 étages à partir de 2004. Ce nouveau matériel de forte capacité sera équipé des dernières options de confort (climatisation, système d'information en temps réel, accès amélioré pour les personnes à mobilité réduite, vidéosurveillance).

Parallèlement le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et le Conseil régional de Lorraine créeront, pour la première fois en Europe, un observatoire transfrontalier de la qualité du service à travers la réalisation d'enquêtes mensuelles liées à la régularité horaire des trains Nancy - Metz - Thionville - Luxembourg. Les CFL et la SNCF suivront cette démarche pour compte du gouvernement luxembourgeois et du Conseil régional de Lorraine.


Sur le plan des relations régionales nos ambitions ne s'arrêtent pas au prolongement vers Volmerange :


  1. la revalorisation de la friche industrielle de Belval-Ouest avec un nouveau raccordement ferroviaire et un parking d'accueil de quelque 1620 emplacements est prévu pour 2007;
  2. une nouvelle ligne ferroviaire Esch-sur-Alzette - Luxembourg est en planification avec notamment un P&R prévu à Foetz;
  3. enfin le Luxembourg est en train d'étudier le dédoublement de la ligne Bettembourg-Luxembourg dans l'optique de créer une ligne parallèle à l'autoroute A3. En ce qui concerne le raccordement ferroviaire de Volmerange, les travaux de réalisation ont été confiés à la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL) pour la partie ferroviaire. L'antenne ferroviaire de Bettembourg-Dudelange (ligne 60) a été prolongée au-delà de la frontière française, jusqu'à Volmerange-Les-Mines, en passant par les terrains industriels d'ARCELOR à Dudelange.
  4. Le nouvel arrêt sur le territoire français comprend un Parking de 170 emplacements, dont 3 pour personnes handicapées, avec un rond-point pouvant servir d'interface entre le rail et le trafic routier par bus. Les travaux du parking ont été exécutés sous la compétence de la communauté de communes de Cattenom et Environs (CCCE).
  5. Dans le cadre de l'autorisation de construction du nouvel arrêt avec parking de Volmerange-Les-Mines, une enquête publique a été menée par le biais de la préfecture de Metz sous la tutelle du tribunal administratif de Strasbourg, dont l'approbation a été donnée en février 2003.

Les travaux proprement dits à Volmerange-Les-Mines ont commencé en juin 2003 et comprennent :


  1. des travaux de génie civil
    • à Volmerange-Les-Mines: - quai d'une longueur utile de 150 m, abri voyageurs, abri vélos, tableaux de signalétique, clôtures et garde-corps - fouilles et fondations pour la signalisation ferroviaire
    • à Dudelange-Usines: - prolongement de 37 m du quai actuel N° 1 - construction d'un 2e quai (longueur utile 160 m), avec souterrain et ascenseurs pour voyageurs (réalisation en 2004) - en phase provisoire construction d'une passerelle sur le quai N° 2
  2. des travaux de Voie
    • pose de voie de 850 m du nouveau tronçon de ligne vers Volmerange-Les-Mines
    • pose des voies et appareils de voie à Dudelange-Usines
  3. des travaux de signalisation et de télécommunication
    • sonorisation du quai à Volmerange-Les-Mines
    • adaptation du poste à relais à Dudelange-Usines
    • déplacement d'un signal et montage de 3 nouveaux signaux
    • aménagement d'armoires téléphoniques pour signaux et Alarme/Voie
  4. les travaux de traction électrique
    • pose de la caténaire sur le nouveau tronçon de ligne vers Volmerange-Les-Mines
    • adaptation de la caténaire à Dudelange-Usines

Les installations des quais et des souterrains ont été conçues pour garantir l'accès aux personnes à mobilité réduite.
Les installations ferroviaires (voies, quai, signalisation et caténaire) ont été financées par l'état luxembourgeois par le biais du Fonds du rail, et se chiffrent à un montant total de 6.050.000.- €.
Le mobilier urbain, supporté également par le Fonds du rail Luxembourg, a été subventionné avec un montant de 120.000€ par le Conseil régional de Lorraine.

Les frais de réalisation du parking ont été portés conjointement par le Conseil régional de Lorraine, le Département de la Moselle, la communauté de communes de Cattenom et Environs et le programme FEDER de l'Union européenne pour un montant total de 347.840€.

La desserte du nouvel arrêt se fera les jours ouvrables du lundi au samedi (pas de desserte les dimanches et jours fériés) à partir du lundi 15 décembre 2003, dans le cadre du service public national luxembourgeois. En principe, l'horaire est cadencé, avec un rythme de 2 trains par heure de et vers Bettembourg. Aux heures de pointe, des trains directs de et vers Luxembourg viennent renforcer la desserte.

Le nouvel horaire de la ligne 60, qui est joint à la présente, est disponible gratuitement dans tous les guichets CFL. Tous les horaires nationaux et internationaux peuvent être consultés sur le site Internet des CFL, www.cfl.lu.
(communiqué par le ministère des Transports)

Source: Gouvernement Luxembourg(10/12/2003)


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide ! [Valid RSS]    Copyright 2007-2017 © CFN - 44 rue des jardiniers - 54000 NANCY.